Fort de Peccais

Saint-Laurent-d’Aigouze

Fort de PeccaisFort de Peccais

Description

Peccais, le Fort du Sel. Les vestiges du Fort Peccais est aujourd’hui perdu au bout du monde dans un lieu inhospitalier…

Au contraire, de la date de création du premier impôt d’État sur le sel ; la gabelle, par Philippe Le Bel en 1286 jusqu’à sa suppression par la révolution en 1790, co fort était le cœur économique du territoire.
Le sel de Peccais était redistribué dans tout le royaume via le Rhône.

Au cours des guerres de Religion, le contrôle du sel, produit de haute valeur devient un enjeu important et les salins de Peccais ont besoin de protection.
En 1569, la construction du fort assure un contrôle permanent sur les salins et les canaux servant au transport du sel. Il se trouve au point de rencontre du canal du Bourgidou et du canal de « Peccais à Sylvéréal ».

Il devient donc la convoitise des chefs de guerre, qui tient Peccais tient la région !
En 1790 à l’abolition de la gabelle, le fort perd de l’importance et n’est plus gardé que par une compagnie d’invalides et son état tombe en décrépitude.
Il reprend du service au cours de la dernière guerre, compte tenu de sa proximité du littoral : l’occupant y installe plusieurs abris et blockhaus.
Les vestiges du Fort de Peccais sont en attente de mise en valeur.
De ce fort de Peccais, autrefois poste militaire des agents royaux ; seules les deux citernes, le plan trapézoïdal, ainsi que le culot mouluré d’une échauguette, ont été conservées.

A propos

Langues

Français

Ouverture

Toute l’année, tous les jours.
L’accès au vestiges du Fort est fermé au public pour raison de sécurité.
Accès libre et gratuit aux abords du Fort toute l’année.

Labels et marques

Adresse

Fort de Peccais
30220 Saint-Laurent-d’Aigouze

Voir l’itinéraire

Vous avez consulté…