Brandade de morue

Nîmes

Brandae de morueingrédients de la brandade de morueBrandae de morue

Description

La brandade, c’est au départ un troc entre pêcheurs bretons et vendeurs d’or blanc (le sel). Nîmes s’est alors retrouvée au milieu de ces échanges de morues et de sel, étant située au point de départ de la route du sel.

Nîmes s’est alors retrouvée au milieu de ces échanges de morues et de sel, étant située au point de départ de la route du sel.
La brandade est née à Nîmes d’une rencontre improbable entre le cabillaud de Terre Neuve avec le sel et l’huile d’olive du Languedoc.
Une louche de lait et un soupçon d’ail complètent la recette. Et un vin local de réputation nationale pour accompagner le tout.
En 1851, son arrière grand père se lance dans la réalisation, artisanale, de la brandade de morue de Nîmes.
Sa recette, authentique, arrive même alors jusqu’à Paris et la table de l’Élysée !

Ses préparations sont réalisées à base de morues sauvages, pêchées dans les eaux froides du Pacifique à la palangre, dans une démarche de pêche raisonnée.
Vient ensuite la préparation à proprement parler de la brandade : affinage, dessalage, pochage, effeuillage, puis émulsion de la morue. Une méthode de fabrication tenue secrète, que Christophe a travaillée et peaufinée au fil des années jusqu’à la maîtriser.

A propos

Langues

Français

Adresse


30000 Nîmes

Voir l’itinéraire

Vous avez consulté…