Filature Lacombe

Vézénobres

|Site et monument historique

Filature Lacombe

Description

Construite en 1822 par Antoine Lacombe, la filature fut en activités jusqu’en 1839. Au deuxième étage se trouvait la coconnière, éclairée par de larges baies rectangulaires et au premier étage les bassines pour le dévidage des cocons.

L’élevage du ver à soie est une activité très importante dans les Cévennes. Le bassin alésien produit à lui seul à la fin des années 1830 un quart de la production française (environ 518 tonnes en 1841). De grandes filatures se développent dans la seconde moitié du XIXe siècle dans les villes telles que Alès, Saint Jean du Gard ou encore Ganges, mais il y avait aussi dans les villages alentours une petite production domestique, comme à Vézénobres ou Uzès. Ces villages étaient situés sur la route de Beaucaire, très réputée pour ses foires et proches de Nîmes, où la soie a eu une importance. 

La production a périclité à la fin du XIXe siècle. Deux maladies microbiennes se affectent les vers à soie : la pébrine et flâcherie. Pasteur passe d’ailleurs 5 ans à Alès pour se consacrer à leur étude.

Fin XIXe, Lyon, capitale de la soie qui s’était saisie du marché cévenol afin de commercialiser les fils sous forme de produits finis, se tourne vers l’Extrême-Orient, au détriment des Cévennes. Parallèlement, les premières soies synthétiques apparaissent.  

Après sa fermeture en 1839, la filature est devenue une fabrique de chaises de 1860 à 1920.

A propos

Langues

Français

Labels et marques

Adresse

Rue Jean Cavalier30360 Vézénobres

Voir l’itinéraire

Vous aimerez aussi …

Vous avez consulté …