Nîmes, Arènes statue de Nimeño II

Week-end au coeur de Nîmes la romaine

© J.Favand

Sous l’impulsion de l’empereur Auguste, un village gaulois devint au Ier siècle une colonie latine prospère et rayonnante. Voyagez au cœur de Nîmes la Romaine durant le week-end.

Les arènes de Nîmes 

Monumentales! Quand on les voit pour la première fois, on est forcément impressionné par les arènes. Par leur taille, d’abord. Par leur formidable état de conservation, surtout.

Les Arènes de Nîmes

© Adobe Stock

Amphithéâtre antique 

Même nous qui les voyons quasiment tous les jours, on n’est jamais lassé par le spectacle qu’offre l’amphithéâtre antique de Nîmes : 20 siècles après sa construction, il reste d’ailleurs utilisé fréquemment pour des spectacles. Chaque été par exemple, le Festival de Nîmes attire les plus grandes stars françaises et internationales de la musique. Vivre un concert dans un tel cadre est une expérience formidable. On adore!

Les arènes se visitent tout au long de l’année : l’occasion de déambuler de la piste aux plus hautes pierres du monument, des coursives aux antiques gradins. Et de remonter le temps, jusqu’à se surprendre en train de s’imaginer dans la peau d’un gladiateur. Avé !

Visiter les Arènes de Nîmes

Le musée de la Romanité

Des collection archéologiques romaines

Les arènes sont rondes, massives et minérales. Juste en face, le nouveau bâtiment, lui, est carré, aérien et arbore une façade en mosaïque vitrée. Le nouveau musée de la Romanité a ouvert le 2 juin 2018 et permet enfin de découvrir les formidables collections archéologiques de la ville dans un écrin à leur mesure, avec pas mal de chouettes outils numériques et ludiques. Le geste architectural fait encore parler à Nîmes ; nous on approuve ! Du moderne face à de l’ancien, ça fonctionne déjà très bien quelques centaines de mètres plus bas avec Carré d’art et la Maison Carrée, non ? Et la pyramide du Louvre, c’est quoi alors ?

Découvrir le Musée de la Romanité

Le Musée de la romanité Nîmes

© Gard Tourisme-AJ

Le jardin du Musée

Le nouveau jardin à l’arrière du musée, où s’étirent les vestiges du rempart romain de Nîmes, est en accès libre. Tout comme le toit terrasse. Il y a aussi un restaurant en terrasse, La Table du 2, dont la carte est imaginée par un chef étoilé, Franck Putelat. Formule midi à 19,50 € avec un super point de vue sur les arènes : on le recommande !

Les halles – gastronomie gardoise

C’est l’autre temple de Nîmes. Les Halles centrales, à quelques décamètres de la Maison Carrée, en bordure de la rue Général Perrier (ouvertes tous les jours sauf le lundi jusqu’à 13h), offrent le meilleur de la gastronomie gardoise et régionale. Brandade de morue, petits pâtés nîmois et olives, mais aussi poissons et crustacés frais chaque jour, fromages, viandes, pâtisserie. Envie de vous composer un pique-nique parfait : jetez un œil sur notre liste de course dans l’article Les 10 bonnes raisons de visiter Nîmes.

Etalier dans les Halles de Nîmes

© OT Nîmes

La Maison carrée

Elle est en fait un rectangle de 25m sur 12 édifié au coeur du forum romain entre l'an 3 et l'an 5 après J.-C. Elle est dédiée aux "princes" Caius et Lucius César, fils adoptifs de l'empereur Auguste. Ce temple servit aussi de maison consulaire, d'église, d'habitation et même d'écurie avant d'être converti en salle de projection.

Temple romain

Attention, petite merveille
La Maison Carrée, temple romain le mieux conservé du monde, est d’une beauté terrible. Jetez un œil sur les détails des chapiteaux corinthiens au sommet des colonnes ou ceux de la frise en façade, imaginez que ça a été réalisé il y a 2000 ans et osez nous dire que ça n’est pas un peu émouvant ? Il arrive qu’on fasse encore le détour, lorsqu’on se balade en ville (ou de retour de footing, même), simplement pour passer devant la Maison Carrée.

En savoir plus sur la Maison Carrée

Vous avez consulté...

Chargement historique...