Randonnée avec un âne sur le Chemin de Stevenson

Chemin de Stevenson Sur les pas de Robert Louis Stevenson GR®70

©Gard Tourisme

Entre Auvergne et Occitanie, le chemin de Stevenson relie le sud du Massif Central aux Cévennes profondes…

Le GR®70 : Le Velay, le Gévaudan, le Mont Lozère et les Cévennes... une belle diversité de paysages riche en surprises pour une randonnée exceptionnelle !

Des paysages a couper le souffle !

Vastes plateaux volcaniques du Velay, hautes terres rudes du Gévaudan, croupes dénudées du mont Lozère, crêtes et vallées de la Cévennes des Camisards… Autant de pays, autant de paysages et d’histoires ; une aventure sans cesse renouvelée au long des 272 km de ce périple dans les pas de Stevenson, où chaque jour “le voyage de demain vous emportera corps et âme vers quelque autre paroisse de l’infini".

Du Puy en Velay jusqu’à Alès, le GR®70 retrace le parcours que réalisa Robert. L. Stevenson, en 1878, accompagné de son ânesse Modestine (Le Monastier sur Gazeille/St Jean du Gard).

Topoguide Chemin de Stevenson

Randonnée avec un âne

©Gard Tourisme

Les Cévennes de Stevenson

Profondes et lumineuses à la fois, les vallées cévenoles invitent doucement au farniente, à la nonchalance du midi. Les sentiers de schiste glissent à travers les forêts de châtaigniers, plongeant vers les rivières rafraîchissantes avant de rejoindre les sommets ensoleillés. Les lauzes laissent progressivement la place aux tuiles sur les toits et chaque petit village traversé a ses histoires à raconter, en échange des vôtres bien sûr… 

N'oublier pas de vous arrêter à St Jean du Gard pour découvrir le Musée des vallées cévenoles et faites un détour par Mialet pour visiter le Musée du Désert.

Randonner avec un âne

Si vous partez avec un âne, il sera assurément mieux dressé que Modestine, mais il ne manquera pas de vous “tester” ! L’âne sait, en effet, être obéissant, mais il est surtout intelligent et sait s’adapter à qui le mène, c’est pourquoi les enfants doivent le conduire avec l’aide d’un adulte au départ pour la prise en main. L’âne est alors un excellent compagnon : gentil et amical, il devient vite le centre du groupe, s’arrêtant parfois pour attendre un randonneur resté loin derrière ou partageant votre pique-nique.

Bonne randonnée… mais sachez qu’en partant avec un âne, vous prenez un risque : celui de ne plus pouvoir vous en passer !

Cévennes, Signal Saint-Pierre, Vallées des Gardons

©JM.ANDRE - Gard Tourisme

Maison rouge - Musée des vallées cévenoles

©JM.ANDRE - Gard Tourisme

Vous avez consulté...

Chargement historique...